Les chaînes de la liberté – Isabelle Jacob


J’ai commandé ce livre dernièrement, avec quelques autres. Je ne le connaissais pas, ni son auteure, Isabelle Jacob, mais le titre me semblait sympathique, aussi, me suis-je laissée tenter.

Lorsque j’ai fait part de mes acquisitions il y a quelques temps ici, Bricabrac ne s’est pas gênée pour écrire ce qu’elle pensait du dit ouvrage. Mais je suis honnête… Je n’émets une critique que lorsque j’ai lu. Donc, j’ai lu… A vrai dire, je ne l’ai pas encore fini, et je ne sais si je le ferai (ce qui m’arrive très rarement, il faut bien le dire).

Que dire ce cet ouvrage ? L’auteure n’a aucun style, son écriture est fade. De plus, c’est criblé de fautes (ce qui prouve que l’éditeur n’est pas sérieux), et de lourdeurs. Mis à part cela, qu’en est-il d’un point de vue strictement BDSM ? Après tout, il aurait pu  être sauvé par un contenu original… Mais non, ça n’est pas non plus le cas. Il est bourré de lieux communs, de clichés éculés… Bref… Il faut bien l’avouer… IL EST MAUVAIS ! Et pourtant, dieu sait que je suis tolérante. Pour que je descende un bouquin, il en faut…

D’habitude, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir un passage choisit, mais là, on ne sait que choisir… Aussi, vous copierais-je quelques perles (non pas de culture… arf), toutes plus douteuses les unes que les autres.

« En découvrant son plaisir de s’abandonner, de se laisser diriger, Isabelle ressentait que sa féminité s’exacerbait et que c’était la place de la femme d’être aux pieds de l’Homme. »

« Lorsque leurs bouches se touchèrent, leur(!) corps fut(!) traversé(!) par une onde électrique… »

Je pourrais vous en citer encore beaucoup du même acabit et de la même orthographe douteuse, le livre en foisonne. Mais ça serait lui faire trop d’honneur.

Donc, si vous n’avez pas 18 euros à perdre inutilement, ne l’achetez pas. Même en poche, je doute qu’il vaille seulement le prix du papier. Voilà voilou…  C’est la première fois que je flingue ainsi un livre, mais trop c’est trop… La seule bonne chose, c’est que je me dis qu’après ça, finalement j’ai des chances d’être éditée un jour… Rire

chaineslibert_

Les chaînes de la liberté par Isabelle Jacob
Editeur –  Circlesquare/Bruno Leprince

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s