« Suppléments de mensonge »


Il est revenu, l’enfant de la terre de Comté, poète maudit et au combien bouleversant par ses mots magiques et torturés… Comment, vous n’avez pas compris de qui je veux parler ? Honte à vous… Le grand, l’unique… Hubert-Félix Thiéfaine voyons !

A presque 40 ans de scène, HFT nous livre avec « Suppléments de mensonge » un album émouvant, magnifique, l’album de la résurrection après être tombé dans des abîmes vertigineux. Sorti depuis à peine deux semaines, ce nouvel opus se classe déjà numéro 2 des ventes… Comme quoi, même si on le voit très peu en télé, l’entend aussi très peu en radio, le public ne s’y trompe pas et lui est d’une fidélité absolue. Il sera à Bercy pour le lancement de sa tournée le 22 octobre 2011, et si vous souhaitez l’y voir, n’attendez pas, l’animal Thiéfaine est un habitué des concerts à guichets fermés !

L’album est en écoute gratuite (et téléchargement légal) ICI

Et en avant-première, je vous livre le texte de l’une des plus belles chansons de l’album, « Infinitives voiles ».

infinitives voiles qui hantez mes doux rêves
je m’en vais ce matin recueillir votre sève
dans l’ambulance tiède qui m’arrache a l’horreur
des troubles de mon double ivre et blasphémateur
je m’en vais ce matin vers les bleus paradis
les couloirs lumineux ou je laisse la copie
de mes fièvres insomniaques/excès de bile noire
dans le cadre inversé d’un combat sans espoir

refrain:
infinitives voiles qui venez me bercer
quand les infos se vrillent au fond de ma pensée
infinitives voiles qui venez me bercer
quand les infos se vrillent au fond de ma pensée

infinitives voiles qui hantez mes doux rêves
laissez-moi lâcher prise dans le vent qui se lève
laissez-moi décharger mes cargos migrateurs
& m’envoler là-bas vers les premières lueurs
dans le blanc des sommets des montagnes perdues
retrouver l’équation de mon ombre inconnue
& le miroir intime d’une enfance bâclée
pour y graver l’espoir d’un futur désiré

refrain:
infinitives voiles qui venez me bercer
quand les infos se vrillent au fond de ma pensée
infinitives voiles qui venez me bercer
quand les infos se vrillent au fond de ma pensée

infinitives voiles qui hantez mes doux rêves
je marcherais sur l’eau/je remplirai mes brèves
avec d’autres comptines/avec d’autres histoires
que celles qui se racontent en bordure des comptoirs
j’arracherai mon masque & ma stupide armure
mes scarifications de guerrier de l’absurde
& je viendrai poser ma tête d’enfant sage
sur les gréements chauffés à blanc de vos rivages

refrain:
infinitives voiles qui venez me bercer
quand les infos se vrillent au fond de ma pensée
infinitives voiles qui venez me bercer
quand les infos se vrillent au fond de ma pensée

Publicités

2 réflexions sur “« Suppléments de mensonge »

  1. Et oui, toujours égal à lui même, c’est à dire trés trés bon…un trés grand de la chanson française, indubitablement, et dont les chansons ne feront que se bonifier avec le temps, pas comme certains mais je ne suis pas la pour dire du mal des Patagoniens…

    J’aime beaucoup Annabel Lee perso, mais j’ai pas encore tout écouté !

    allez zou, cancoillote pour tout le monde !

    J'aime

    • J’ai craqué aujourd’hui, et comme j’ai vendu pas mal sur Priceminister, je me suis commandé l’album de HFT (et le best-of de Jean Ferrat tant qu’à faire, soyons fous 🙂 ) Et franchement Jeff, tu crois que les Patagoniens méritent ça ? Ce sont des gens biens, qui n’ont fait de mal à personne… mdr

      Annabel Lee, connais pas… Vais me renseigner du coup.

      Tu veux de la saucisse fumée et des patates avec ta cancoillotte ?? Et tiens toi bien hein… On ne p’lote pas la Charlotte en même temps 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s