Mariage pour tous : où est la dignité ?


Depuis quelques mois, on assiste à un véritablement déchaînement à propos du projet de loi autorisant le mariage pour tous. Il faut dire que les nombreux dérapages verbaux de certains élus ces années dernières avaient bien préparé le terrain ! Quand on voit cela, on doute parfois que l’on vit dans un pays qui s’est doté d’une loi réprimant l’homophobie depuis… 2004 ! Même si certains de ces politiques homophobes ont été condamnés, il n’en reste pas moins que la récurrence des faits tend à banaliser le discours.

Alors que le projet de loi sera présenté courant janvier 2013 devant l’Assemblée Nationale, les propos se font de plus en plus virulents, mais également de plus en plus indignes. De même que les actes de certains d’ailleurs, mais j’y reviendrai plus loin. Autant je peux comprendre que l’on soit opposé, mais alors on doit être capable de présenter un argumentaire qui tient la route. Or, qu’entend-on principalement ?

  • Ils ont déjà le PACS, il n’y a qu’à l’améliorer : certes, il y a le PACS, mais qui n’accorde pas les mêmes droits qu’un mariage. Et surtout, la grande majorité de ceux qui avancent cet argument se sont violemment opposés à la création du PACS en 1998. Alors de deux choses l’une, ou l’on accorde le mariage civil à tout le monde, ou l’on supprime purement et simplement celui-ci pour le remplacer par un PACS généralisé et de droits équivalents pour tout le monde.
  • Ouvrir le mariage aux homosexuels, c’est préparer le terrain aux unions polygames, incestueuses, zoophiles : Heu… Il est où le rapport ? J’ai beau me creuser la cervelle, je ne le vois pas ! L’homosexualité est décriminalisée en France depuis 1981.
  • Ouvrir le mariage aux homosexuels va développer le communautarisme : Ah bon ? Je croyais naïvement que c’était l’absence d’égalité de droits qui nourrissait le communautarisme, en aucun cas l’égalité !
  • Le mariage, c’est un homme et une femme qui ont pour but de fonder une famille : Est-il interdit aux couples stériles ? Et surtout, c’est un argument figé (quand aux sexes des contractants) par la loi actuelle. Les exemples ne manquent pas de lois modifiées pour accroître les droits des citoyens, me semble-t-il ! Argument nul, au suivant…
  • Les enfants de couples homos n’auront aucun équilibre, aucun épanouissement : Et les enfants vivant actuellement dans une famille homoparentale, ils sont épanouis de ne pas être reconnus, de ne bénéficier d’aucune sécurité ? Ils étaient environs 45 000 en France en 2005 tout de même…
  • La légalisation du mariage homo entraînera la fin de notre civilisation : Là on entre dans du lourd. Combien de civilisations ont disparu depuis la nuit des temps, et combien d’entre elles autorisaient-elle le mariage homo ? On pourrait rajouter, dans le même registre, que le ciel va nous tomber sur la tête, que les poules auront des dents, ou tout autre argument farfelu, je vous laisse le choix de l’option !
  • Le mariage est un sacrement : le mariage religieux oui, mais je rappelle qu’en France, il n’a aucune valeur légale depuis 1789 ! Le mariage civil lui est un contrat impliquant des droits et des devoirs. Où est le sacré dans tout cela ?

Après les déclarations plus que contestables de Mrgs Barbarin et Vingt-trois, comment s’étonner que chacun en rajoute encore plus ? Tel est le cas du père René-Philippe Rakoto, curé de la communauté des paroisses catholiques de la porte nord de Strasbourg, dont Rue 89 a relayé hier les propos qu’il a tenus dans son bulletin paroissial, et dans lesquels il estime qu’aujourd’hui, la France fait pire que les nazis ! Il fallait oser le dire, il l’a fait, comme vous pouvez le constater ICI. Ce curé,  Barbarin et Vingt-trois ne sontt pourtant pas des intégristes catholiques, et leurs propos heurtent de plus en plus de chrétiens, comme en témoigne cette lettre ouverte, publiée par le Nouvel Observateur. Il est triste de voir que l’on ne peut s’opposer de façon digne et sans tomber dans des excès que rien ne saurait justifier. Comment s’étonner que les homosexuels qui lisent et entendent cela se sentent mis au ban d’une société qui pourtant jure ses grand dieux n’être en aucun cas homophobe ? Comment s’étonner que Virginie Despentes ait trempé sa plume dans l’acide pour écrire sa lettre ouverte à Lionel Jospin, publiée par les Inrockuptibles ?

Vous qui me lisez, si vous étiez homo ou bi, ne vous sentiriez-vous pas humiliés, salis par de tels propos ?

Je terminerai en parlant de la manifestation organisée par Civitas à Paris, dimanche 18. Un cortège composé d’extrémistes de tout poil, n’hésitant pas à afficher leurs symboles religieux ostentatoires et leurs soutanes sur la voie  publique (quid de la laïcité, si chère à leurs cœurs lorsqu’ils évoquent les musulmans !). Bilan de la manifestation : une participation très limitée -9 000 personnes, contre 100 000 la veille lors de la manifestation pour tous, organisée par les opposants modérés- et surtout, des incidents violents qui ont montré le vrai visage de ces grands démocrates de Civitas et consorts. Militantes FEMEN et journalistes ont du être exfiltrés par les CRS. Cinq arrestations ont eu lieu parmi les agresseurs, les plaintes des victimes ont été déposées hier.

Publicités

10 réflexions sur “Mariage pour tous : où est la dignité ?

  1. Bonjour Isabelle,
    Me revoilà 😉 Merci pour ce billet avec lequel je suis, en gros, d’accord.
    Il y a juste un point essentiel que je veux défendre, même si je suis taxé de conservateur derrière peu importe. A la rigueur, le mariage pour tous, si il en reste là, je ne dis pas non. Pour moi, le mariage est religieux, c’est d’abord un sacrement avant d’être un contrat. Si deux homosexuels veulent passer devant le maire pour avoir les mêmes droits et devoirs que deux hétérosexuels, pourquoi pas.
    Non, mon inquiétude c’est l’enfant et la place qu’on peut lui accorder. Alors tu me répondras que des couples hétéros qui se mettent sur la figure tous les jours et divorcent au bout de 5 ans en laissant 3 enfants au milieu, c’est pas réjouissant. C’est sûr.
    Mais quel est aujourd’hui le cadre idéal pour qu’un enfant puisse s’épanouir? Un père et une mère? Une mère? Deux pères? Ma crainte est là. Je te dirai que ce n’est même pas une question de religion, mais une question de bon sens. Ça semble juste logique, comme l’était lundi matin la réflexion de ma fille de 5 ans : « Tu sais, Papa, pour avoir des poussins, il faut un coq et une poule ». Bah, oui! Et je vais la taxer d’homophobe?
    Est-ce que je me trompe complètement en me disant que oui, un homme et une femme, une base solide, c’est sans aucun doute aujourd’hui ce qui offre le plus de confort pour élever des enfants? Franchement, je ne pense pas.
    Alors que notre société est déjà extrêmement complexe, pourquoi vouloir systématiquement aller contre la nature? La nature ne nous a pas déjà suffisamment donné? Ne faut-il pas justement se recentrer sur des fondamentaux (chacun en a) plutôt que de vouloir toujours être « moderne »? Ce que je ne veux pas, c’est cette course folle à la modernité dans laquelle l’homme pourrait s’oublier.

    J'aime

    • Merci Paul pour ce long commentaire argumenté 😉 En ce qui concerne les enfants, il semble que l’on mêle deux concepts qui sont pourtant très différents : les géniteurs et les parents. Oui, pour concevoir un enfant, il faut un homme et une femme (ou une cellule mâle et une cellule femelle, dans le cas d’une fécondation invitro) qui seront ses géniteurs. Cela suffit-il pour autant à en faire des parents ? Telle est la question… Les parents, ce sont ceux qui aiment, qui éduquent, qui aident à grandir, et ces qualités ne sont pas intrinsèquement liées à un modèle de couple.

      Sans aller jusqu’à parler de violence, des parents qui font des enfants pour toucher les allocations, ça existe ! Des parents qui sont incapables de poser des limites à leurs enfants, voire qui se fichent éperdument de ce que leur progéniture peut bien faire, cela existe. Des parents qui abandonnent leurs enfants… Je pourrais continuer longtemps, la liste peut être longue. Pourtant, ils ont hommes et femmes et devraient être en théorie, de « bons parents ».

      Je crois que dans ce débat, on confond sexe et genre. Ce dont a besoin un enfant, c’est de genres différenciés : modèle « masculin », modèle « féminin ». Tout être humain est duel, et possède une part féminine et une part masculine. Combien d’enfants de couples hétéros ont un père qui se comporte en « mère poule » ou une mère ayant un mode de fonctionnement plus « masculin » ? Cela en fait-il de mauvais référents ? Absolument pas ! De plus, chaque enfant a des grands-parents, des oncles, des tantes, des cousins/cousines… Les modèles sont donc bien là 🙂

      Les homosexuels ont déjà le droit d’adopter en tant que célibataires. On peut ne pas être d’accord, mais c’est un fait. Je trouve donc qu’il serait de notre devoir de permettre à leurs enfants d’avoir un cadre familial sécurisé, et de pouvoir bénéficier d’un second parent légal. Qu’ils n’aient pas à vivre le traumatisme d’une séparation affective après une rupture ou un deuil. Parce que ce qui est actuellement en vigueur chez nous, soit-disant allant dans l’intérêt de l’enfant, est tout simplement une aberration à mes yeux.

      Si adopter pour un homosexuel, c’est aller contre la nature, n’en est-il pas de même pour les hétéros stériles ? Idem pour les procréations médicalement assistées (qui ne sont pas à l’ordre du jour dans ce projet de loi d’ailleurs). Mais alors… Ne plus mourir d’une simple appendicite, c’est aussi aller contre la nature non ? 😉 Comme quoi, en fonction des époques, certaines choses nous paraissent « naturelles » ou pas 🙂

      J'aime

  2. Évidemment que je ne suis pas pour un retour aux calèches ou à l’âge de pierre 😉
    A l’origine, l’adoption était de permettre à un enfant d’être élevé et éduqué par des parents. Il ne faudrait pas que l’inverse se produise. C’est mon sentiment. Tu as très bien fait de distinguer les géniteurs et les parents. Seulement, pour moi, l’idéal pour un enfant c’est qu’il retrouve ces deux qualités chez son père et chez sa mère.
    Étant moi même un « Papa-poule », je comprends ce que tu veux dire 🙂 Mais, tout de même, quoi de mieux qu’un homme pour être un père et une femme pour être une mère? Évidemment que deux mères peuvent faire de très bons parents. Mais je reste convaincu qu’il y aura un manque chez l’enfant. Et ce manque ne sera pas nécessairement imputable à « ses mamans ».
    Quand j’écrivais « contre-nature », ce que j’entendais par là c’est de regarder la nature. Juste autour de soi, la nature. Il y a beaucoup de choses à en apprendre rien qu’en l’observant. Et ça ne coûte rien, en plus. Et c’est ce que j’oppose au « tout-moderne » de nos sociétés qui ne savent même plus dans quels sens courir.
    Pour terminer, je pense juste qu’il y a un cadre idéal et que, plus on s’en éloigne, plus cela peut nuire à l’enfant. J’estime, en tant que père hétéro, qu’élever des enfants correctement est déjà très compliqué et que si ce modèle là est difficile à tenir, les autres sont intenables.

    J'aime

  3. Bonjour Isa.

    Juste une toute petite précision. Je voudrais qu’on cesse de s’outrager de la violence faite aux militantes FEMEN (pas aux journalistes) lors de la manifestation Civitas. Manifestation autorisée, je le rappelle.

    Je suis foncièrement athée, incroyant, bouffeur de curé, etc… Mais des femmes se présentant seins nus, coiffées de cornettes, dans une manifestation de croyants, cela représente en soit, pour ceux ci, une violence incroyable.

    Je n’ai rien contre la provocation et le militantisme violent. Rien du tout. Mais que le bon peuple s’émeuve de ce qu’elles se soient gentiment fait tabasser (c’est à dire qu’elles aient reçu violence en retour de la leur)… faut pas pousser.

    J'aime

    • Tout d’abord Dom57, ce n’était pas une manifestation de croyants, mais d’intégristes catholiques et d’extrême-droite, ce qui n’est pas du tout pareil. Les FEMEN ont croisé des bonnes soeurs il y a quelques temps, et ont dialogué avec elles, l’une d’elle s’était d’ailleurs déclarée solidaire de leur combat. Comme quoi 😉

      La représentante ukrainienne des FEMEN était hier soir au Grand Journal de Canal+, et il lui a été en effet demandé pourquoi avoir choisi cette manifestation-là pour leur intervention, et pas plutôt celle de la veille qui aurait posé moins de problème. Il est ressorti que le but était que cette intervention marque les esprits et que l’on en parle.

      Je n’approuve pas forcément cette façon de faire, mais cela ne justifie pas non plus un passage à tabac. Après, on va pas non plus attendre de fachos de se modérer, même devant des femmes ! Disons que cet épisode aura eu le mérite de montrer le vrai visage de ce qu’est l’extrême-droite française ultra-décomplexée.

      J'aime

  4. Chère Isa,

    Il faudra m’expliquer en quoi un catholique intégriste n’est pas un croyant…(et par la même occasion, me dire s’il en existe d’extrême gauche).

    Me préciser si les FEMEN sont allé rencontrer des bonnes soeurs les seins nus et coiffées de cornettes et en quoi Inna Shevchenko, quand elle déclare « Là où commence la religion s’arrête le féminisme”, fait preuve de dialogue.

    La pornographie étant la publication intentionnelle d’ouvrages, d’écrits, d’images obscènes, c’est à dire qui blessent la pudeur et, sachant que FEMEN a choisi la médiatisation à outrance par le biais des happenings bien préparés pour leur retransmission télévisuelle, il faudra aussi m’expliquer pourquoi elle sont contre la pornographie. (Remarquez, elles sont contre la pauvreté… d’où, peut-être, leur amour du business de l’image…?)

    C’est marrant… Je me suis coltiné des manifestations où, pourtant, les gens jouaient leur vie et où, parfois, l’extrême droite (et pas celle des culs bénis) était « en face »… On n’en a jamais parlé. Suis jamais passé à la téloche.

    Peut-être que si j’y étais allé en string…?

    J'aime

    • 🙂 Dom57

      Je vais vous expliquer le pourquoi de ma précision : si les intégristes catholiques (ou d’autres religions) sont tous croyants, la réciproque n’est pas vraie ! Et quand je parlais de la rencontre entre les FEMEN et des bonnes soeurs, oui, elles étaient dans leur tenue habituelle de manifestation, mais sans les cornettes. Enfin, je crois que les gens du GUD sont un peu plus que des « culs bénits »…

      Je suis néanmoins d’accord avec vous, leur mouvement a choisi une forme radicale d’expression, et je ne suis pas forcément d’accord avec cette façon de faire.

      J'aime

      • Il y a les croyants et il y a les pratiquants. Croire n’engage à rien. Pratiquer c’est une conduite, la première chose étant le respect de l’autre et de la différence. Pratiquer sa religion dans la haine de l’autre et dans l’intolérance, c’est un non sens total.
        Pour ce qui est des FEMEN, c’est sûr que c’était un peu trop. Mais à ce moment là, la meilleure réaction aurait dû être l’ignorance. Répondre à la provocation ne sert à rien.
        Tiens, j’sens, moi, que je suis en train de gagner ma place au Paradis, là 🙂

        J'aime

      • Oui mon fils, les portes du Paradis vous sont ouvertes, allez en paix ! :))

        Si tout le monde pouvait avoir ta sagesse Paul, je pense que le monde s’en porterait beaucoup mieux, mais malheureusement, ce n’est pas le cas.

        J'aime

  5. Merci merci Isa pour cette excellente synthèse qui colle vraiment à mes points de vue à ce sujet.
    Chez moi pas de débat : une bi & un hétéro mariés tels que nous ne comprennent absolument pas pourquoi le mariage CIVIL est ainsi pris à partie. Il n’est nullement question de mariage religieux et tout ce tohu bohu nous assomme.

    Faut-il laisser ces unions sans possibilité de protéger le fruit de leur amour : que ce soit son propre conjoint et leurs enfants – puisqu’il faut le rappeler, y a déjà des milliers d’enfants nés au sein de ces unions. Je ne vois pas pourquoi on les laisserait pour compte en appliquant une « norme » au flou moralisateur & injuste vis à vis de lois laïques.

    Concernant les Femen, elles ont leur manière de montrer du doigt les abus qui me laisse souvent dubitative; Mais de toutes façons je trouve bien plus indécente la violence employée pour les faire taire. On est dans quel monde franchement ?!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s