La haine n’a pas sa place en Comté !


Ce n’est un secret pour personne, je suis franc-comtoise et fière de l’être. J’ai toujours aimé cette région fière et généreuse, tant dans ses paysages que dans ses traditions culinaires ou culturelles. J’aime en parler, mettre mes mots à son service pour mieux la faire connaître, apprécier.

C’est pourquoi aujourd’hui je suis déchirée. Pourquoi ? Parce que j’ai découvert récemment qu’il existe une face très peu reluisante de la Comté. Oh, la région n’y est pour rien, puisqu’il s’agit en fait surtout d’individus, de groupes d’individus, qui se sont appropriés ses armoiries, ses traditions, sa culture ; qui défendent la pureté des origines ; qui pervertissent, salissent tout ce qui en fait la beauté !

Dans leurs délires identitaires, ils oublient que  l’identité comtoise est issue d’un mailting pot. Entre les espagnols, les suédois, les français, mais aussi les allemands pour ce qui était la principauté de Montbéliard, on se rend compte à quel point il est ridicule de parler d’une identité comtoise unique (comme toute autre d’ailleurs).

Le franc-comtois est réputé pour être froid, ce qui ne fait pas de lui quelqu’un d’indifférent ! Il est à l’image du climat, il ne s’offre pas facilement au premier venu. Mais une fois sa confiance gagnée, il sait se montrer généreux, accueillant. L’amitié donnée l’est sur le long terme, pas sur un coup de tête éphémère. C’est tout cela qui est terni par un repli sur soi identitaire d’une minorité qui fait de plus en plus parler d’elle. Besançon est le terrain d’actes de violence inacceptables depuis quelques mois. Six depuis le mois de janvier, ce qui n’est pas rien, reconnues comme étant le fait d’individus appartenant à  un ou des groupuscules néo-nazis.

J’en appelle à tous les francs-comtois qui me liront : est-ce cela que vous voulez pour vos enfants, une société qui fait régner non pas l’ordre mais SON ordre par la haine et la violence ? Une société qui exclu ? La peur du lendemain doit-elle tout légitimer, même le pire ?

Je ne développerai pas plus longuement, d’autres l’ont fait de façon très détaillée aussi je préfère vous envoyer les lire :

Je terminerai sur une simple question : jusqu’où laisserons-nous faire, jusqu’où nous tairons-nous ? La devise comtoise est « Comtois rends-toi ! Nenni ma foi ». Ne nous rendons pas devant l’immonde mais redressons-nous fièrement à l’image de notre lion sur fond d’azur !

Là où flotte le drapeau comtois,

Qui que tu sois, tu es chez toi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s