Le choix interdit – Megan Hart


lechoixinterditIl y a quelques temps, j’ai reçu ce livre de la part des éditions Harlequin. J’avoue que je n’avais jamais lu aucun volume de leur collection « Spicy », mon expérience de lecture s’étant limitée à quelques romances lorsque j’étais adolescente. Aussi, j’étais curieuse de voir ce que pouvait donner une romance épicée.

Dans ce roman, nous avons affaire à un trio. Un couple, constitué de Anne et James, héberge pour un temps indéterminé Alex, un ami de jeunesse de James. Certes, dès le départ, on voit venir ce qui va suivre. Troublée par cet homme qu’elle ne connaît pas, Anne va devenir sa maîtresse… mais avec l’accord et la participation de son mari. C’est osé, j’ai été agréablement surprise que Harlequin s’aventure sur le terrain du triolisme.

Alex est décrit comme le mauvais garçon par excellence, honni par la belle-famille de l’héroïne pour des raisons obscures. Avec lui, James de met à boire, à fumer, à passer son temps libre en sorties et en jeux vidéos… Mais le fond du problème n’est pas là, on l’apprend à la fin du livre. Et c’est en fait ce qui gâche tout (du moins à mes yeux).

Je n’ai clairement pas aimé l’amalgame fait entre homosexualité et bisexualité. Ce sont deux choses tout à fait différentes, mais cela semble avoir échappé à l’auteur. Quand je lis « James lui n’est pas comme ça » (sous-entendu « gay »), je trouve cela méprisant, discriminatoire. Cela me heurte. Surtout que du « ça » il n’est nullement question dans les faits… Le mépris de la belle-famille sus-citée pour Alex, on le comprend à la fin  est en fait lié à sa sexualité plus qu’à autre chose.

J’aurais aimé que cette fin soit moins moralisatrice, moins conventionnelle. Pourquoi est-il inenvisageable qu’un trio amoureux puisse être durable ? Pourquoi est-il inenvisageable que les personnages n’aient pas à lutter contre ce qu’ils ressentent, contre ce qu’ils sont ? Pour se conformer à un modèle social standard acceptable ? Pour ne pas heurter les lectrices ? Ne soyons pas hypocrites, l’ambiguïté des rapports entre Alex et James est un moteur d’excitation, on se plaît à imaginer qu’il va y avoir un aboutissement… et puis non, finalement circulez, y’a rien à voir.

Le choix interdit est un roman qui n’est pas inintéressant, voire parfois fort excitant, mais qui finalement m’a laissée frustrée et agacée, ce que je regrette.

Le choix interdit – Megan Hart – Editions Harlequin – 6.99 € téléchargeable ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s