Le désir de l’ange – Olympia Alberti


Quatrième de couverture

Mus, un jeune Marocain, émigre en Nouvelle-Calédonie avec deux amis pour ouvrir un restaurant. L’amour guide sa vie, mais il ne peut être comblé : celui qu’il aime, Ralph, un juif passionné de lecture qui vit à Paris, n’éprouve pour lui qu’une forte amitié. Jour après jour, Mus lui écrit des lettres pour parler de tout et de rien et l’aimer malgré tout, même de loin. À Nouméa, il fait la rencontre de Varé, jeune pêcheur canaque, les corps s’embrasent mais le cœur ne suit pas… C’est une grâce que les amours contrariées et difficiles aient beaucoup à nous apprendre sur nous-mêmes, dans un monde où le sentiment suprême se brade dans la facilité, le refus de l’effort et tourne le dos à la somptueuse philosophie de Rilke : « Qu’une chose soit difficile doit nous être une raison de plus de nous y tenir. Il est bon aussi d’aimer, car l’amour est difficile. » Ce roman épistolaire est celui de l’intimité et de la recherche intérieure, de l’épreuve et de la profondeur que développe en nous tout amour véritable.

Mon avis

Voici un magnifique roman épistolaire et je remercie Le Passeur Éditions et Delphine, l’attachée de presse, de me l’avoir envoyé. L’auteur est chevronnée et a cumulé bon nombre de prix : de l’Académie Française pour son œuvre poétique, Giono, George Sand… Une plume exigeante, pleine de sensibilité et de poésie, toutes choses qui font d’une lecture un véritable régal.

Roman sur le thème d’un amour homosexuel impossible. Mais point de tristesse ici, puisque Mus fait de cette impossibilité une force. Quoi qu’il arrive, il prend le parti de ne retenir que la beauté de ses sentiments, leur unicité. Même s’il n’y a jamais rien d’autre, personne ne pourra lui retirer la force de son amour. Au travers de ses lettres -ou de ses apartés « sans carbone »- il s’expose à l’autre avec beaucoup de pudeur, tant pour narrer son quotidien que pour affirmer la puissance des sentiments ressentis, portés, amplifiés par la chaleur écrasante et les parfums envoûtants de cette Nouvelle-Calédonie où il a décidé de construire sa vie, où il espère que Ralph viendra un jour le retrouver… Celui-ci saurait-il s’affranchir de la morale et des préjugés ? Finalement peu importe, la question est accessoire. On découvre au fil des pages une perception de l’amour et de l’intime qui transcende tout.

Je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs. J’ai eu en tout cas un vrai coup de cœur pour ce livre. Une belle surprise de cette rentrée littéraire à découvrir en urgence.

Publicités

Une réflexion sur “Le désir de l’ange – Olympia Alberti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s