Réseaux sociaux, royaume de la délation et de la calomnie…


Ce n’est pas un scoop, tout le monde sait que les français sont friands d’un passe temps pour le moins particulier, je veux parler de la délation. On a encore en mémoire les sinistres lettres envoyées sous l’occupation pour dénoncer le voisin juif (ou supposé l’être), résistant, ou tout simplement jugé indésirable, avec les conséquences qui en ont découlé. Ayant travaillé dans diverses administration par le passé, je peux vous dire que cela n’a jamais vraiment cessé. J’ai été stupéfaite du nombre de missives expédiées régulièrement dans le seul but de nuire.

Aujourd’hui, avec le net et l’avènement des réseaux sociaux, ces personnes tellement étourdies qu’elles en oublient de signer leur courrier ont la partie belle ! Cachées derrière des pseudos aux noms parfois très évocateurs, elles déblatères, salissent, vitupèrent avec une virulence incroyable. Et par le biais de leurs contacts, elles diffusent à grande échelle.

Evidemment, le plus simple est encore de les ignorer. Répondre, c’est leur donner de l’importance d’une part, mais aussi l’occasion de déverser un peu plus leur fiel. Pour autant, tout doit-il rester toujours sans réponse ? L’adage ne dit-il pas « Qui ne dit mot consent ? »

Prise à partie aujourd’hui dans une discussion houleuse sur le mur d’une amie auteure, je me suis vue taxer de complicité d’incitation de mineur à la débauche et de promotion du BDSM… Rien de moins. Les auteurs érotiques ont le droit d’écrire, mais pas de promotionner leurs œuvres ? Non mais on nage en plein délire… Je suis jugée d’autant plus coupable que j’écris des articles traitant des violences faites aux femmes. Heu… Il est où le rapport ?

Bref, je pense que cette personne est telle que le cobaye de HF Thiéfaine dans Lorelei Sebasto Cha, elle a fumé toute sa paille et ça ne lui réussit pas vraiment… Je terminerai par un coup de chapeau particulier à Emma Cavalier, à qui je renouvelle toute mon amitié. Si elle n’avait pas de talent, elle n’attirerait pas ainsi la vindicte. C’est la rançon de la gloire ma grande 😉 Bosse bien et prépare nous un roman savoureux qui clouera le bec des médisants de tout poil. Rien que l’idée qu’ils s’étoufferont de rage à la sortie me ravit d’avance.

Publicités

Une réflexion sur “Réseaux sociaux, royaume de la délation et de la calomnie…

  1. Je partage totalement ce que vous écrivez dans votre article et j’ ai moi-même été victime de remarques déplacées, de coups bas, voir de harcèlement sur un site de poésie sur lequel je publiais mes poèmes. Néanmoins je continue d’ intervenir, tant sur les réseaux sociaux tel Facebook où j’ ai ma page que sur des sites dans lesquels je suis impliqué, et ce sous mon véritable nom que je n’ entends pas dissimuler. Alors c’ est vrai, il est tellement aisé derrière un pseudo de jouer les prédateurs……..

    Cordialement.

    Jean-Claude Fissoun

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s