6ème dictée des Nations à Belfort


Crédit photo : Est Républicain

Crédit photo : Est Républicain

Samedi 1er février a eu lieu dans la salle d’honneur de la mairie de Belfort, la 6ème dictée des Nations. A l’initiative du club Belf’Ortho, elle avait également lieu dans trois autres villes : Bourg-Blanc (Finistère), Orsay (Essonne), Silly (Hainaut – Belgique). J’y suis allée accompagnée de mon fils.

Le texte soumis aux candidats était issu de l’esprit retors de Philippe Dessouliers, et n’a pas manqué de nous faire sourire (par ses jeux de mots) et souffrir également. Le voici.

Le gardien de l’atoll

Voilà une personne qu’on a mise en cabane une année tout entière sans que quiconque s’en alarmât. Ceux qui ont l’âme d’un Robin Crusoé, ou qui étaient malheureusement à la côte, l’ont même vraisemblablement enviée.

C’est que les douze mois qu’a vécu notre ermite dans sa paillote évoquaient moins une astreinte pénitentiaire qu’une villégiature édénique.

En effet, une agence de voyages de Sydney avait offert au plus méritant « le meilleur job du monde »,  qui consistait à assurer la surveillance d’un îlot corallien idyllique situé à l’est de l’Australie, au sein de la Grande Barrière. L’employé entrait ainsi dans la catégorie très fermée des gardes-barrière(s).

Pour décrocher cette fonction annale, il fallait se donner à fond. De fait, peu de candidats se sont joués* des épreuves athlétiques qui s’étaient succédé à un rythme effréné. Les huit finalistes -un Mozambicain, un Zambien fort, un Gabonais bien beau et un Togolais, un Libérien hardi, un Timorais et deux grandes zoreillesse sont alors vu* imposer un ultime gymkhana sur le littoral de l’île de Rhodes. Une fois l’art d’éviter le lacs des syrtes acquis, chaque concurrent devait crawler en cinq sec jusqu’à l’amer éloigné de deux milles du rivage, et taguer le corps-mort en noir.

Le jury désigna finalement vainqueur un colosse hâlé au torse glabre pour son caractère bien trempé

À vrai dire, il serait des plus surprenant que, pour surveiller une plage à carets à l’ombre des cocotiers, le lauréat perçût autre chose qu’un salaire à la noix. Mais qu’importe ; les férus d’orthographe eux-mêmes ne se seraient-ils pas payés* de mots pour s’immerger dans ces eaux bleu outremer plutôt que dans les dicos ? Grâce aux multiples bains de leur(s) beau(x) séant(s) dans l’océan, nul doute qu’ils ne devinssent alors experts en malacologie ! Et si un petit finaud les traitait de mollusques, ces pince-sans-rire, piqués au vif, ne manqueraient pas de rétorquer qu’eux, ont vu les pinnes ailleurs que sur des feuilles !… Qui s’étonnera que des mordus de dentales turriculés lancent des saillies incisives ?

* Participe passé de verbes pronominaux : 

Les verbes pronominaux se conjuguent avec l’ auxiliaire « être« . Mais certains pronominaux dits « réfléchis » (le sujet fait l’action sur lui-même : Il se lave) et « réciproques » (plusieurs sujets font l’action les uns sur les autres : Ils se réconcilient) sont parfois transitifs directs et assimilés avec les verbes se conjuguant avec l’ auxiliaire « avoir » (accord avec le complément d’objet direct si celui-ci précède).

Devant les pronominaux réfléchis et réciproques il convient de chercher et de situer le complément d’objet direct. Celui-ci peut être :

  • le pronom réfléchi : Elle s’est blessée = Elle a blessé qui? (souvenez-vous : le verbe est traité comme s’il était conjugué avec « avoir », donc la question se pose avec l’auxiliaire « avoir »), elle a blessé qui? = « se » mis pour elle-même = COD placé avant = accord.
  • un élément autre que le pronom réfléchi : celui-ci peut être placé après et il n’intervient pas dans l’accord (Elle s’est blessé la main). Mais il peut être placé avant et force l’accord (La main qu’elle s’est blessée).

S’il n’y a pas d’objet direct le participe est invariable (Ils se sont succédé, par exemple, répond à la question « à qui? » c’est un objet indirect).

Notez : les règles et les exceptions concernant l’accord du participe passé conjugué avec « avoir« , s’appliquent pour les pronominaux réciproques et réfléchis : en particulier, lorsque le verbe est précédé d’un collectif ou nom de fraction, lorsqu’il est en rapport avec « le peu », précédé de « en »suivi d’un infinitif, etc.

En dehors des cas ci-dessus qui concernent les réfléchis et les réciproques, le participe passé des verbes pronominaux s’accorde avec le sujet. Soit que le pronom réfléchi ne soit pas analysable, soit que le verbe soit transitif indirect ou intransitif.

Publicités

3 réflexions sur “6ème dictée des Nations à Belfort

  1. Bonjour, merci beaucoup pour ce texte. Je pense que j’aurais fait plus de 24 fautes 😉
    Ce qui m’étonne, c’est le « s » à lacs dans « le lacs des syrtes acquis ». Puisqu’il y a « le » devant, singulier, pourquoi un s à lacs ?

    J'aime

    • Coucou Irena,

      Ah, pourquoi un s à « lacs »… Il ne s’agit pas ici du lac mais du « lacs » dont voici les définitions :

      lacs /la/ masculin
      Cordon délié.
      Autrefois le sceau était attaché aux édits avec des lacs de soie de diverses couleurs.
      Les muets du sérail étranglaient avec un lacs de soie ceux que le sultan leur ordonnait de faire mourir.
      Nœud coulant qui sert à prendre des oiseaux, des lièvres et autres gibiers.
      Et l’on avait encore par la suite réglementé la pose des lacs à terre si bien que c’était de plus en plus hasardeux d’essayer d’en profiter quand les bêtes rusées refusent la « graine », à la branche ! — (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
      Corde qui a une certaine longueur, et que l’on emploie pour abattre les chevaux. On dit plus ordinairement « lasso ».
      (Figuré) Piège, embarras dont on a de la peine à se tirer.

      Syrtes désignant des sables mouvants, la phrase signifie donc que les candidats ont évité les pièges des sables mouvants… Bon sang mais c’est bien sûr n’est-ce pas ? 🙂 Si c’est pas de la perversité pure…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s