La belle Ondine


vouivrePerle de notre beau pays, la vallée du Dessoubre est un lieu incontournable et chargé de mystère. Les eaux vives et pures s’écoulent dans un paysage invitant au rêve et à la méditation. Lecteur, je t’invite, à travers mes mots, à laisser voguer ton imagination et à entrer dans un monde fabuleux…

Il fut un temps, pas si lointain, où les habitants de cette vallée vivaient en parfaite harmonie avec la nature. Ils vivaient de la terre, qu’ils cultivaient et dont ils nourrissaient leurs bêtes, et de l’eau, généreuse, qui leur fournissait bon nombre de poissons délicieux, et autres écrevisses. L’hiver, qui était long et rigoureux, ils s’enfermaient dans leurs fermes, où ils fumaient dans les tuyés saucisses et jambons,  où ils travaillaient aussi le bois. Meubles et objets divers naissaient ainsi de leurs mains caleuses mais ô combien habiles. Nombreux étaient aussi moulins et scieries, qui faisaient la richesse du pays.

Découvrez la suite de cette nouvelle en téléchargeant gratuitement « Si la Comté m’était contée »,  recueil en format PDF disponible ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s