Drame en Poitou-Charente


Hier soir, en surfant sur le web, je suis tombée sur un article faisant part d’un fait divers effroyable qui s’est déroulé lundi soir. Dans un village du Poitou-Charente, une jeune mère de famille de 26 ans est décédée de la main de son conjoint, sous les yeux de ses deux fillettes de deux et trois ans.

Non content de l’avoir battue et de lui avoir asséné de nombreux coups de poings, il lui a ensuite infligé pas moins d’une trentaine de coups de couteau. C’est l’aînée des deux fillettes qui a donné l’alerte après s’être échappée en culotte et son doudou dans les bras.

D’après la presse, ce couple traversait une crise… Quel couple n’en a jamais traversé ? Cela  justifie-t-il d’en arriver à des coups, et pire, à un meurtre ? La jeune femme avait quitté le domicile il y a quelques mois avant de revenir. Des altercations avaient été signalées, sans pour autant qu’il ait été question de violence physique.  Mais ce n’est pas parce que rien n’a été rapporté qu’il ne s’est rien passé… A peine 10 % des femmes maltraitées portent plainte…

Comme souvent, le déclencheur de ce drame est la jalousie. Que l’on ne me parle pas de sentiments, d’amour… On est dans la possession, l’objetisation de l’autre. Cet homme n’a pas supporté que la femme dont il s’estimait le propriétaire lui échappe (que la liaison supposée soit réelle ou non, peu importe finalement).

Il n’en reste pas moins que deux très jeunes enfants n’ont plus de mère et ont un père meurtrier. Qu’ont-elles vu exactement ? Comment pourront-elles grandir et surmonter cette horreur ? Je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens à l’instant où j’écris.

Plus de détails dans cet article. Et comme très souvent, personne ne supposait que le mari puisse être capable d’un tel déchaînement de violence…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s