Les Chattes – Thomas Galley


Quatrième de couverture

De la prof d’anglais qui se rend compte, entre les mains d’une collègue, qu’il lui reste bien des choses à apprendre, et bien des délices à goûter, à la lycéenne qui cherche une robe pour le mariage de sa sœur et qui finira son parcours dans le déshabillé le plus charmant, entre des mains divinement sensuelles, l’escort-girl blasée à laquelle une cliente particulièrement exigeante et dominatrice fera comprendre que son éducation est encore à parfaire pour atteindre la jouissance, ou encore la barmaid qui ne saura éviter le piège tendu par une araignée bien particulière à l’insatiable volupté – toutes ces histoires jalonneront le trajet de Marie, affoleront ses sens et l’amèneront à se remettre en question. Et l’amour lui-même se mêlera de lui donner une leçon…

Mon avis

Cela faisait des mois que je me promettais de lire ce roman numérique de Thomas Galley, et je remettais sans cesse. Voilà, ce matin je me suis offert le volume et en ai aussitôt entamé la lecture. Il faut dire que le thème de l’amour au féminin ne m’est pas inconnu, ayant commis pas mal de nouvelles dans lesquelles il est évoqué. Aussi étais-je curieuse de voir comme un homme pouvait aborder le sujet.

À propos du livre, on pourrait presque dire qu’il s’agit d’un recueil de nouvelles reliées entre elles par le fil conducteur des deux héroïnes. Ce choix de l’auteur permet de faire un tour d’horizon de différentes formes de relations saphiques, allant de la plus douce à la plus pimentée. On ne ressent à aucun moment l’œil masculin de l’auteur, à tel point que je pense qu’il aurait dû oser, plutôt que de se poser en narrateur, endosser le personnage de Marie et faire un récit à la première personne. Oui, je sais, c’est périlleux, mais je pense que le récit aurait gagné encore en intensité.  Ce qui ne veut pas dire qu’il ne le soit pas… intense, loin de là. J’avoue que je deviens très difficile à séduire en matière de littérature érotique,  Les Chattes m’ont captivée et mise dans tous mes états. Cela ne m’était pas arrivé depuis L’Éveil des sentiments de Emma Cavalier.  Le récit fonctionne donc très bien, on a hâte de savoir ce que va découvrir Marie au fil des chapitres et surtout on est tenu en haleine quant à l’évolution de sa relation très ambiguë avec Nadège.

Seule petite ombre au tableau -et j’en ai fait part à l’auteur : l’éditeur aurait dû faire un travail plus approfondi sur le texte et épurer les virgules un peu trop compulsives (une manie dont on arrive à se détacher, je suis en plein traitement 🙂 ), quelques répétitions ainsi que des « on » qu’il aurait mieux valu transformer en « nous ». Bref, je chipote mais je pense que cela aurait rendu le livre encore bien meilleur qu’il ne l’est déjà. Et lorsque l’on sait que le français n’est pas la langue maternelle de l’auteur, on est encore plus admiratif du résultat.

En tout cas si vous cherchez une lecture affolante et troublante pour vous vacances, offrez-vous Les Chattes, vous ne le regretterez pas.

Les Chattes – Editions Numeriklivres – Sans DRM – 3.49 €

Publicités

2 réflexions sur “Les Chattes – Thomas Galley

  1. Pingback: Les Chattes - La Bauge littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s