D’une rentrée l’autre.


En ce jour de rentrée scolaire, remontent à ma mémoire des souvenirs d’une autre époque, d’un autre siècle… Une réflexion sur le temps qui passe, inexorablement.

J’entrais alors au cours préparatoire. Je me souviens de la solennité de ce moment où je franchis le seuil de la salle de classe, de l’odeur caractéristique qui envahit alors mes narines. Celle de la cire d’abeille qui encaustiquait nos pupitres, mêlée à celle de l’encre. Oui, je fais partie de ceux qui ont encore appris à écrire avec un porte-plume et un encrier. Je me souviens de mon impatience à avoir en main cet objet qui me ferait devenir enfin « une grande ».

Mais il fallait le mériter ce porte-plume tant convoité ! Comme les autres, je n’ai eu droit qu’à un crayon de papier pour mes débuts en écriture. Le porte-plume n’était attribué qu’aux élèves les plus soigneux, ceux dont la calligraphie était jugée la plus jolie. Cela prit des semaines et c’est ce qui rendait cette attribution si valeureuse.

Ensuite, la galère commençait… Comment éviter les pâtés (inévitables avec de petites mains malhabiles), les bavures dues aux frottements sur une encre non séchée… A cette époque, les effaceurs n’existaient pas encore et le meilleur allié de l’apprenti en écriture était son buvard qu’il devait utiliser à bon escient.

D’autres souvenirs sont définitivement liés à la rentrée scolaire : l’odeur du cuir des cartables increvables que nous avions alors, les blouses encore imposées, mais qui osaient des couleurs moins austères que le noir ou le gris, les bogues de marronniers ainsi que les feuilles mortes que nous ramassions -tels des trésors-  sur les trottoirs menant à l’école…

Il me semble que c’était hier et pourtant… Cette année mon fils entre au lycée… Dernière ligne droite avant l’enseignement supérieur et une vie d’adulte. Lui hier si petit et déjà presque un homme… La nostalgie m’envahit.

Publicités

2 réflexions sur “D’une rentrée l’autre.

  1. Nostalgie, nostalgie, de ces moments passés, pleins de souvenirs heureux d’une époque révolue qui a marqué notre jeunesse, mais qui ne doit pas occulter les jours et les années à venir, pleins, nous l’espérons, de nouvelles rencontres, d’autres expériences qui viendront enrichir la moisson de souvenirs.
    Ceci plus particulièrement au moment où on fête une année de plus qui sera riche, chaque jour, de ce que nous en ferons et de ces instants magiques que nous aurions créés grâce à l’expérience passée.
    Et puis, il y a une autre rentrée, littéraire celle-là, à laquelle participent nos auteurs préférés et ceux qui se révèlent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s