Visite aux Mots Doubs 2014


Aujourd’hui, comme chaque année puis maintenant cinq ans, je suis allée faire une visite au salon du livre de Besançon, Les Mots Doubs. Pour le plaisir bien sûr, mais pas seulement puisque j’ai proposé à la rédaction du journal pour lequel de fait des articles réguliers, d’écrire un papier sur l’événement, plus particulièrement sur les auteurs et éditeurs hauts-saônois, ce qui a été accepté avec intérêt.

Dès midi donc, nous étions sur place et avons déjeuné en terrasse, sous un soleil radieux, surplombés par la citadelle de Vauban. Ensuite, nous sommes partis à l’assaut du salon à proprement parlé. Un repérage des lieux ainsi que des places attribuées aux quelques auteurs que je souhaitais rencontrer, puis plus généralement nous avons flâné en quête de nouveauté (livres ou personnes). C’est ainsi que j’ai longuement discuté avec un auteur vendéen, François Bagnaud, qui a co-signé un livre sur la relation entre Gainsbourg et Bardot et qui, ô surprise, c’est révélé être édité par Hugo & Cie, groupe auquel appartiennent les éditions Blanche…

Discussion intéressante également avec un représentant du Centre Régional du Livre de Franche-Comté, à qui j’ai posé mon éternelle question : « A quand une réelle prise en compte des livres numériques et de leurs auteurs ? » C’est prévu, mais le CRL de Franche-Comté a connu des tourments cette année, entre autre le piratage de son site internet, qui ne renaîtra pas avant quelques mois. A voir donc, lorsqu’il renaîtra de ses cendres, avec la personne qui a en charge tout ce qui touche au numérique.

Dédicace JL Debré

Ensuite, il y a eu les dédicaces. J’avais amené avec moi deux livres.

  • Ces femmes qui ont réveillé la France signé par Jean-Louis Debré (le président du Conseil Constitutionnel) et Valérie Bochenek, sorti il y a deux ans et que j’avais fort apprécié.
  • Toute ressemblance avec le père de Franck Courtès, lu récemment et que j’ai beaucoup aimé.

J’ai pu relever que JL Debré, malgré ses fonctions officielles, est un homme qui a de l’humour et un certain talent pour le dessin, comme en témoigne sa dédicace (voir ci-dessus).

Franck Courtès me dédicaçant son roman.

Franck Courtès me dédicaçant son roman.

Un des avantages des réseaux sociaux, c’est qu’il permet de faire connaissance, vituellement, avec des personnes éloignées. Ainsi, j’ai beaucoup d’auteurs parmi mes « amis » facebook et au fil des salons, j’ai été amenée à en rencontrer un certain nombre. C’est le cas de Michel Dodane que je vois chaque année avec plaisir à Besançon (et qui m’a confié avoir démarré l’écriture d’un récit érotique, une première pour lui ;), de Pascal Marmet, rencontré l’an dernier et que j’ai revu aujourd’hui (même si je n’ai pas eu le temps de passer échanger plus qu’un bonjour avant de repartir), de Frédéric Lenormand et Michèle Barrière que j’avais eu le plaisir de rencontrer en mai aux Imaginales d’Epinal… Cette fois-ci, j’ai eu la joie de faire la connaissance d’un auteur dont je viens de lire le roman (Toute ressemblance avec le père), Franck Courtès. Un homme charmant avec qui j’ai pu discuter un peu, et qui m’a très gentiment dédicacé mon exemplaire ainsi qu’un second, acheté sur place, que je compte offrir pour Noël.

Un petit détour vers les stands de l’écurie Gallimard, avec un arrêt à la table de Leïla Slimani où je me suis offert son roman Dans le jardin de l’ogre, puis je me suis dirigée vers les auteurs régionaux pour les besoins de mon article. J’avais prévenu Jean-Louis Poirey, fondateur des éditions du Citron Bleu, que je souhaitais le rencontrer, aussi nous sommes-nous installés à une table, dans le parc de la Gare d’eau, afin de pouvoir parler au calme. Il m’a expliqué l’histoire de sa maison d’édition née en 2008, ce qui le motivait, le passionnait, puis de retour au stand du Citron Bleu, j’ai fait quelques clichés des auteurs, ainsi que des tables avoisinantes occupées elles aussi par les éditions hautes-saônoises Ç  pour Les Affiches de la Haute-Saône.

Quatre heures passées sur place, trop vite passées d’ailleurs, riches de belles rencontres et nous sommes repartis, chargés de livres nouveaux qui nous prendrons le temps de découvrir au fils des semaines et des mois à venir. Et qui sait, l’an  prochain j’y serai peut-être, mais de l’autre côté des tables… 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Visite aux Mots Doubs 2014

  1. Pingback: Rencontre-débat samedi 25 octobre à Belfort | Fantasmagor'... Isa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s