Club privé – Gil Debrisac


Club privéQuatrième de couverture

Xavier, 28 ans, célibataire et héritier d’une belle fortune lui permettant de réaliser ses caprices a pour seule famille, son oncle Grégoire et sa seconde épouse, Claire, dont Xavier est secrètement amoureux. Il faut dire qu’elle est superbe, Claire. Trente-deux ans, blonde, un corps de rêve hyper-sexy et qui a tout deviné des désirs de son neveu à son encontre, tout comme Grégoire d’ailleurs. Ce désir secret sera exacerbé le jour où Xavier surprendra sa jolie tante nue jouir à grands cris dans le divan sous les assauts de Grégoire. Doté d’une imagination perverse débordante mais aussi d’un machiavélisme diabolique, Xavier ouvre un Club Privé très select, seulement fréquenté par de hauts fonctionnaires, ministres, députés, PDG… Lors de l’inauguration, les deux serveuses, que l’on pourrait prendre pour des jumelles, sont habillées en Bunny Girls. Gwendoline et Sonia sont excitantes dans leur tenue et sourient largement quand les mains de ces messieurs glissent quelques billets dans leur décolleté ravageur. Gwendoline n’est autre que Claire, la tante de Xavier, devenu donc son patron. La nuit de l’inauguration du Club Privé, elle devient même sa maîtresse. Par jeu, mais surtout par goût pour les aventures sexuelles hors-norme, elle se soumet à tous les désirs, même les plus pervers, de son neveu. À peine trois semaines plus tard, elle et Sonia serviront seins nus, portant seulement un string transparent, un porte-jarretelles et des bas noirs à coutures ou résilles. Le tout sous le regard de Grégoire, invité d’honneur, excité de voir sa femme servir de riches invités dans pareille tenue et sous les ordres pervers de son neveu. Tout cela n’est qu’un début bien sage. Laissez-vous entraîner dans ce Club Privé très select, où règnent confidentialité et secrets d’alcôve, à vivre cette fameuse nuit orgiaque avec des invités triés sur le volet. Une nuit extraordinaire dans son originalité, sortie tout droit de l’imagination de Xavier, sur le mode des festivités organisées par Louis XV et dont la superbe Gwendoline sera bien sûr la vedette. Quant à la fin de l’histoire, elle est… Et bien, venez la découvrir. Vous serez bluffé !

Mon avis

J’avais lu La Bourgeoise, du même auteur, il y a quelques années, et je n’avais pas aimé du tout. Trop redondant, trop de clichés… C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai abordé cette nouveauté. Là encore on retrouve beaucoup de répétitions, mais l’histoire se laisse cependant mieux lire. Preuve en est, là où j’avais abandonné La Bourgeoise au bout de quelques dizaines de pages, j’ai terminé Club Privé.

Je me pose la question du besoin qu’a l’auteur de répéter sans cesse les mêmes choses -comme si le lecteur avait besoin de cela pour la compréhension. Ainsi, il ne cesse de nous informer du fait que Gwendoline est la tante de Savier et l’épouse de Grégoire (transformé, à l’intérieur du club en mystérieux M. X). Une fois aurait largement suffit car en dehors du fait d’ajouter du texte inutile à l’ensemble, cela n’apporte rien sinon de la lourdeur -et l’idée que l’auteur pense ses lecteurs suffisamment stupides pour ne pas s’en souvenir tout au long de sa lecture.

C’est dommage car épuré, ce Club Privé pourrait être un bon bouquin. L’intrigue est sympa, les situations sont excitantes.

Club Privé est sorti en octobre 2014 aux Editions Blanche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s