Ma sélection de livres pour Noël 2014


Gift wrapped books for ChristmasA moins d’une semaine de Noël, je vous propose mon palmarès des meilleurs livres de cette année écoulée. Si il vous reste des cadeaux à faire, ce pourrait être l’occasion de vous en inspirer…

Je commencerai par la catégorie « érotique ». J’en ai relativement peu lus cette année, mais la qualité était bien présente. Il faut reconnaître que nous avons été gâtés par les Editions Blanche qui nous ont proposé, à quelques mois d’intervalle, les deux derniers romans d’Emma Cavalier L’Eveil des sentiments et Un sentiment d’éternité, qui sont venus clôturer la trilogie démarrée par La rééducation sentimentale parue en 2013. Individuellement ou ensemble, ces romans peuvent faire de très beaux cadeaux pour les amateurs de littérature érotique. À saluer également, la réédition de valeurs sûres chez Tabou Editions. Françoise Rey tout d’abord, avec La Femme de papier et La peur du noir, et Sophie Cadalen ensuite avec une republication de Tu meurs, livre bouleversant qui évoque l’amour charnel et le désir face à la maladie et à la mort.

Dans la catégorie « littérature générale », là aussi il y a eu de très bonnes choses. Pour les amateurs de policiers historiques, je citerai le drôlissime Crimes et condiments (quatrième tome des Enquêtes de Voltaire) de Frédéric Lenormand (le prochain est annoncé en début d’année aux Editions JC Lattès). Beaucoup plus sombre et dans le registre « thrillers », il ne faut surtout pas rater Le Baptême des ténèbres de l’auteur belfortain Ghislain Gilberti aux Editions Anne Carrière (qui sera l’invité du café littéraire des deux Plancher le 8 janvier prochain). Un auteur qui, en deux romans, a su montrer qu’il fallait désormais compter avec lui tant son écriture est riche et efficace.

Je clôturerai avec mes favoris. Blond cendré tout d’abord, signé par Eric Paradisi et paru aux Editions JC Lattès. Un roman magnifique, bouleversant, qui raconte les destins croisés de Maurizio, italien juif rescapé d’Auschwitz et de sa petite-fille Flore. Ce fut mon coup de cœur de l’été, dommage qu’il n’ait pas eu plus de chance de faire sa place pour les prix littéraires, il aurait mérité d’être beaucoup plus sur le devant de la scène. En tout cas ceux qui le lisent sont conquis. Une mention spéciale également pour un premier roman tout à fait réussi et qui m’a beaucoup plus, Toute ressemblance avec le père de Franck Courtès, toujours aux Editions JC Lattès.

Et mon champion absolu, LE livre qui m’a totalement secouée et conquise… Je veux parler de L’amour et les forêts de Eric Reinhardt, publié aux Editions Gallimard. Donné grand favori de la course aux prix littéraires, il aura finalement été boudé par tous jusqu’à maintenant. Mais les lycéens ne s’y sont pas trompés puisqu’ils lui ont attribué leur Prix Renaudot, et récemment, c’est France Télévision qui lui a décerné son Prix du Roman 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s