Donjon et Miroirs – Détails et extraits


Paulette - DonjonAvril va bientôt pointer le bout de son nez et avec lui les premiers volumes de la collection Paulette des Editions du 38. Comme je vous l’ai déjà annoncé, je participerai aux deux premiers thèmes de cette collection, qui sont Donjon et Miroirs. Avec moi dans cette aventure, des plumes que l’on a déjà pu lire chez d’autres éditeurs, comme ChocolatCannelle, Julie Derussy, MissKat, Clarissa Rivière…

Donjon comportera trois recueils et Miroirs deux. Des textes dans lequel le sexe est joyeux, à l’image de la Paulette imaginée par Wolinski dans les années 70. Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous livre ci-dessous, deux extraits des nouvelles que j’ai signées pour ces deux thèmes. Pour Donjon, vous retrouverez Marie-Laure (que vous avez pu découvrir dans le recueil Secrets de femmes des éditions Blanche), bourgeoise coincée et très pieuse, qui va subir un exorcisme d’un genre assez particulier.

Extrait : Votre cas mon enfant, a l’air très avancé… Je ne suis pas sûr qu’une cérémonie simple suffira pour éradiquer le démon de vous. J’aimerais d’abord que vous m’expliquiez en détails tout, je dis bien TOUT, ce qui vous a conduite ici… Vous sentez la luxure et le stupre ! On dirait une fille de bordel qui oserait se présenter dans la maison de Dieu ! Si vous espérez une aide quelconque, il va vous falloir faire preuve de repentance et d’humilité… BAISSEZ LES YEUX quand je vous parle !

L’Exorcisme de Marie-Laure figurera dans le volume 2 de Donjon.

Pour Miroir, je me suis inspirée du mythe de Narcisse, en créant une Narcissa qui ne ressent d’émoi charnel que devant sa propre image. J’ai voulu ce texte assez drôlatique, n’hésitant pas à caricaturer mon personnage et à égratigner une certaine catégorie de programmes télévisuels. Je me suis beaucoup amusée lors de l’écriture de ce Narcissa, folle de son corps, je l’avoue.

Extrait : Rapidement, je haletai et n’eus plus qu’une envie, celle de l’accueillir au plus profond de moi. Je l’engloutis rapidement et en ressentis un vif plaisir. Sa douceur faisait merveille sur le velours de mes replis les plus intimes, tandis que mes poils sombres s’enduisaient d’une mousse parfumée à laquelle les effluves de mon plaisir naissant donnaient une note d’interdit. Je croisai mon regard surpris qui me contemplait dans la psyché et me mis alors à chanter à tue-tête.

– Ah ! Je jouis, de me voir si belle en ce miroir… Ah ! Je jouis… 

Certaines ont l’orgasme triste et discret, mais tel n’est pas mon cas. À cet instant, j’étais la Bianca Castafiore des salles de bains ; je m’aimais bruyamment et avec l’adoration la plus folle qu’il pouvait être.

Vous pourrez trouver Narcissa et sa vie particulière dans le premier opus du coffret Miroirs. Il vous reste maintenant à prendre votre mal en patience et à attendre la parution des deux coffrets inauguraux de la collection Paulette.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s