Fantasmes et Miroirs – Ouvrage collectif



Fantasmes et miroirsQuatrième de couverture

Pour le lancement de la collection Paulette, digne représentante des femmes joyeuses, décomplexées et à l’érotisme sans fard, 18 auteurs ont exploré le thème des Miroirs, avec trois recueils, Jeux de Miroirs, Fantasmes et Miroirs, et À travers les Miroirs. Qu’il s’agisse d’un reflet, d’un regard, du plaisir de s’observer, que la scène se déroule face aux miroirs, derrière, Paulette se promène au gré de sa fantaisie, se voit, est vue, se trémousse, sourit à sa frimousse. Les éditions du 38 vous proposent exceptionnellement un coffret de trois livres avec à l’intérieur de chacun 6 histoires plus croustillantes les unes que les autres.Dans nos recueils, de nouveaux auteurs côtoient des plumes confirmées et expertes en la matière, parce que Paulette reconnaît les talents et elle les découvre aussi ! C’est ça l’esprit Paulette, le parrainage, le partage d’expériences, l’ouverture des portes aux nouveaux, le brassage des écritures. Voici les Fantasmes et Miroirs, avec les histoires érotiques de Fleur Deschamps, Stephie, ChocolatCannelle, Isabelle Lorédan, Jerk, Miss Kat, auteurs que vous pouvez découvrir à la fin de chaque histoire en cliquant sur leur nom.

Mon avis

Ce matin, j’ai pris le temps de lire enfin ce volume collectif numérique de la Collection Paulette des Editions du 38, auquel j’ai participé pour un texte. Bien évidemment, il n’est pas question pour moi d’en faire l’éloge, je ne l’évoquerai en fin de chronique que pour en expliquer un peu la genèse. Je dois dire que j’ai été impressionnée par la qualité des textes de mes petits camarades. Tous sont excellents, chacun dans son genre. J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture.

  • Elle (Nouvelle narcissique) de Fleur Deschamps m’a séduite par son ambiance trouble et feutrée, qui lui donne un aspect un brin nostalgique. Douceur et émotion sont au rendez-vous dans ce joli texte.
  • Vendredi, 14 h de Stéphie est une nouvelle sympathique dans laquelle le miroir est physiquement présent du début à la fin, pilier central de la scène de sexe décrite. J’ai aimé la façon dont l’auteur en fait la narration, d’une façon claire et efficace. Il me semble qu’il s’agit, pour Stéphie, d’une première publication. Cet essai étant transformé, si je peux oser une métaphore sportive, j’espère qu’elle persévérera dans l’écriture car elle a un joli potentiel.
  • Derrière le miroir de Jerk m’a emballée. L’idée du miroir sans tain est excellente et très bien exploitée. On se prend à être voyeur au même titre que le personnage masculin et on s’en délecte. Un petit bémol cependant, j’ai trouvé que le prénom du personnage féminin principal (Paulette) revenait un peu trop souvent à mon goût, un peu comme dans certains romans à l’eau de rose à destination des femmes, où l’on a peur que la lectrice ne se souvienne plus de ce qui est qui. Je sais qu’il n’est pas évident, lorsque l’on décrit une scène dans laquelle les deux protagonistes sont de même sexe, de les différencier, mais avec quelques astuces, on peut y arriver. Je chipote bien sûr, car j’ai beaucoup aimé cette nouvelle.

Je terminerai avec mon doublé gagnant, deux textes que je n’ai pas réussi à départager car les deux m’ont emballée. Celui de ChocolatCannelle, Si semblables, traite du miroir sous l’angle de la gémellité. Il y a une ambiance très XIXème, dans cette nouvelle, qui lui donne un ton surranné que j’ai adoré. Une écriture très travaillée, toute en légèreté, un très joli travail. Avec Nina, une fille bien MissKat nous livre une nouvelle dans laquelle l’héroïne nous livre son expérience, son assurance face à l’homme convoité, ses certitudes face à ce qu’elle pense être. Mais les choses se passent rarement comme on les prévoit. Il y a de l’amertume, de la douleur dans le récit de Nina et c’est ce qui la fait devenir « une fille bien », c’est à dire comme les autres, avec leurs défauts et leurs travers…  J’ai aimé la fulgurance de certaines phrases, belles et bouleversantes.

Bref ce volume harmonieux est une vraie réussite et je suis très heureuse d’y avoir participé.

Genèse de Narcissa

Je vais vous parler un peu de comment est née la nouvelle que j’ai signée, Narcissa, folle de son corps. Partant de la Paulette de Wolinski qui a inspiré la collection, je voyais forcément une femme un peu fofolle et sans tabou. Le miroir me mit instantanément sur la piste du mythe de Narcisse (d’où le prénom de l’héroïne, mix entre Narcisse -qui peut être aussi un prénom féminin- et une certaine Nabilla :). Une fois cela déterminé, il me restait à trouver mon point de départ.
Pour qui me connaît un peu, ce n’est pas un secret que l’humour décalé et moi faisons assez bon ménage, aussi d’emblée je savais qu’en plus d’être érotique, le texte serait drôle. Tout est parti de l’image que j’ai eue de mon personnage, chantant sous la douche en s’admirant… Et la phrase « Ah je jouis, de me voir si belle… » m’est venue toute seule, comme une évidence. Ce clin d’œil à la Castafiore de Hergé fut l’élément premier autour duquel j’ai construit le reste. Ensuite, j’ai parodié certains personnages, certaines émissions de la télé poubelle  réalité, Le miroir se décline tout au long de l’histoire, qu’il soit dans l’oeil d’autrui, virtuel par le biais de l’écran TV, démultiplié dans le final, ou humain avec les jumeaux, il est omniprésent.
J’ai rarement écrit aussi vite que pour cette nouvelle. Je l’ai bouclée en deux jours à peine et me suis énormément amusée en travaillant. J’aime ressentir des émotions fortes quand j’écris, c’est en général le signe que le texte fonctionne bien. Je l’ai testé, lorsqu’il a été terminé, sur quatre lecteurs « cobayes » (deux hommes et deux femmes) et les retours ont été similaires, tous le trouvaient à la fois drôle et efficace au niveau érotique. C’est après cela que je l’ai alors envoyé à Aline Tosca qui l’a accepté rapidement. Il est aujourd’hui en très bonne compagnie dans le volume « Fantasmes et Miroirs ».

Publicités

3 réflexions sur “Fantasmes et Miroirs – Ouvrage collectif

  1. Pingback: Si semblables, in Fantasmes et Miroirs - Espace auteur ChocolatCannelleEspace auteur ChocolatCannelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s