Sécheresse et sécurité incendie


Il n’aura échappé à personne que depuis quelques semaines -et les températures caniculaires que nous avons connues, nous sommes entrés dans une période de sécheresse assez prononcée. Même ici, dans les Vosges Saônoises pourtant largement verdoyantes, l’herbe jaunit, le niveau des rivières se restreint de jour en jour, la terre se craquelle… Les feux de friches commencent à se multiplier, même si cela reste dans des proportions relativement normales.

Hier était jour de Fête Nationale et nous avons eu les traditionnels pétards et feux d’artifices associés. Alors que d’ordinaire, on peut voir des particuliers tirer des fusées depuis chez eux, je me suis fait la réflexion que cette année, ceux-ci ont préféré jouer la sécurité et s’abstenir, plutôt que de prendre le risque d’enflammer les herbes sèches. Sage précaution… Mais la sagesse n’a pas été partagée par tout le monde !

J’ai appris ce matin, que la zone de tir des feux d’artifices municipaux n’avait pas été défrichée au préalable… Que la présence sur zone du fourgon incendie (effective d’ordinaire) n’avait pas été jugée nécessaire… Ce qui devait arriver est donc arrivé, un début de feu de friches s’est déclenché peu après les tirs, ce qui nécessita aux pompiers d’aller chercher ledit fourgon en urgence pour circonscrire l’incendie avec une perte de temps évidente.  Des lâchers de lanternes chinoises (bois, papier et bougie), par définition incontrôlables car emportées de façon ingérable un peu partout, ont également eu lieu en zone habitée. Là encore, pas de prise de mesure des risques éventuels, pourtant élevés en cette période, surtout que le vent les a emportées bien au-delà du territoire communal…

Au bout du compte, pour avoir voulu faire quelques économies, on se retrouve avec des frais plus élevés qu’une simple prévention. Heureusement, grâce à la rapidité d’intervention des sapeurs pompiers, il n’y a pas eu de grands dommages. Mais on ne peut s’empêcher de frémir à l’idée de ce qui aurait pu arriver…

Je conçois qu’en période de crise, on veuille faire des économies. Mais… Celle-ci ne doit jamais se faire sur le dos de la sécurité ! Il y a bien assez d’impondérables dans la vie pour ne pas, en plus, négliger ce qui est prévisible.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s