Y’a du pigeon dans l’air


pigeon pluméJe dois être bien naïve ou alors je vis dans une bulle, car je viens de découvrir que certaines personnes n’hésitent pas à proposer de chroniquer des livres moyennant rémunération. Oui, moi aussi je me suis pincée pour être sûre de ne pas délirer, mais que nenni…

Devant l’incompréhension de certains, il a même été précisé que cela n’était pas que pour la chronique, mais aussi pour la diffusion de ladite chronique via « les réseaux » de la rédactrice. Punaise, mon blog a 10 ans et une certaine réputation aujourd’hui, un lectorat en constante croissance, mais il ne me serait jamais venu à l’esprit de monnayer cela. J’estime que recevoir chaque mois des livres est déjà une belle récompense. Et puis, soyons sérieux, que vaut une chronique achetée par l’auteur d’un livre ? Elle ne pourra être qu’élogieuse non ? C’est déjà limite de se faire payer pour lire un bouquin, si c’est pour le dézinguer (même à juste titre) ensuite, le pigeon ne reviendra pas et les nouveaux en entendront vite parler… L’initiative est morte dans l’œuf. Ah mais oui, il est vrai que la personne précise que pour le prix, elle s’engage à assurer un service de presse, à démarcher pour faire la promotion du livre (elle a donc un répertoire des médias locaux, nationaux… Je doute sévèrement). Si l’auteur-acheteur a un éditeur, son attaché de presse (qu’il ne paie) va être ravi qu’un dilettante marche sur ses plates-bandes !

Certes, ce n’est facile pour personne aujourd’hui et je conçois qu’il faille vivre. Mais si l’on aime écrire, il peut y avoir d’autres moyens de gagner de l’argent, en faisant des piges par exemple. C’est pas royal, mais certainement moins glauque que de demander à des auteurs de payer pour avoir un avis sur leur production. Parce que, ne nous leurrons pas, ce sont essentiellement les auto-édités et les publiés à compte d’auteur qui paieront, les autres ayant le service de presse de leurs éditeurs pour gérer les partenariats (gratuits eux), et contacter les journalistes. Ils connaissent parfaitement leur boulot et le font généralement très bien.

Certes, la vie n’est facile pour personne aujourd’hui et je conçois qu’il faille vivre. Mais si l’on aime écrire, il peut y avoir d’autres moyens de gagner de l’argent, en faisant des piges par exemple. C’est pas royal, mais certainement moins glauque que de demander à des auteurs (qui la plupart, on déjà payé pour avoir le plaisir d’avoir leur nom sur une couverture) de payer encore pour avoir un avis sur leur production. Et c’est surtout avoir une très haute opinion de soi pour juger qu’un avis personnel mérite une rémunération !

Décidément depuis 5 ans que je navigue dans les eaux noires de l’édition et du livre, je pensais avoir déjà vu pas mal de trucs zarbis, mais je reste sidérée de l’imagination de certains… Au secours ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s