Salon des auteurs de Belfort (compte-rendu)


Cliquer l'image pour voir en grand

Cliquer l’image pour voir en grand

Les 24 et 25 octobre, la Foire aux Livres de Belfort a accueilli le Salon des auteurs Savoureusement Lire. Quelque 85 auteurs régionaux, avec une notoriété plus ou moins grande, se sont ainsi retrouvés dans le Salon Nobel du Novotel – Centre de Congrès Atria pour y présenter leurs ouvrages. Pour l’occasion, le 1er Grand Prix Littéraire de la Ville de Belfort y a été décerné samedi soir. Des quatre nominés pour la finale (Roger Faindt, Jean-François Thiéry, Hervé Thiry-Duval et moi-même), c’est Jean-François Thiéry qui fut élu lauréat avec son thriller Le Sang des sirènes. Un prix largement mérité par cet auteur fort sympathique qui a 11 livres à son actif (un recueil de nouvelles et des romans parus aux éditions Ex Æquo). Les tables des quatre nominés étaient groupées, aussi je peux dire que j’étais en très bonne compagnie, entre Hervé le fééricologue et Roger Faindt.

Hormis le prix, le samedi fut relativement calme au niveau de la fréquentation. Néanmoins, j’ai pu noter que des personnes savaient qui j’étais, ce que je faisais… Le bénéfice de la médiatisation (articles de presse, passages radio…) semblait évident. Ainsi,après un article dans Les Affiches de la Hte Saône cette semaine, samedi matin je découvrais un beau papier, dans L’Est Républicain, qui parlait des Bleus au corps. Et puis, j’ai eu l’occasion de faire ma première interview vidéo dans le courant du samedi après-midi, pour Diversions Magazine. Je vous propose de la visionner ci-dessous.

Claudie et Isa

Avec Claudie Guimet

J’ai retrouvé avec un très grand plaisir des auteurs amis comme Isabelle Bruhl-Bastien, Annie Ramos, Ghislain Gilberti, Patricia Gavoille ou Claudie Guimet que j’adore pour son ouverture d’esprit et sa tolérance et que je n’avais pas revue depuis l’an dernier. Et j’ai fait la connaissance de nouvelles personnes, découvert de nouveaux univers. C’est cela qui est fabuleux avec les salons, on y découvre sans cesse de nouvelles personnes.

Dimanche fut une très longue journée puisque le salon était ouvert de 10h à 19h. Une belle affluence a été enregistrée et eu l’occasion de partager mon travail avec pas mal de monde. Que ce soient Les Bleus au corps, mes érotiques -certaines personnes m’ont fait part de leur désir de les acquérir en numérique, d’autres ont déploré que je n’aie pas de livres papier à leur proposer dans ce registre, ou encore mes nouvelles régionales qui ont séduit quelques lecteurs. J’ai également eu des retours de lecture élogieux de mes collègues et amis Claudie Guimet (pour mes nouvelles régionales et Les Bleus au corps) et Jean-François Thiéry (pour ma nouvelle érotique L’héroïne délicieuse, parue dans Transports de femmes). C’est toujours fort plaisant de s’entendre dire qu’il faut absolument persévérer parce que l’on a une belle écriture.

Enfin, en dehors de toute considération littéraire, nous avons également très bien mangé au restaurant du Novotel, et beaucoup ri, tant aux facéties de Jean-Marie Choffat qu’aux blagues des uns et des autres. Hé oui, les auteurs sont finalement de grands enfants, que voulez-vous 🙂

Je n’ai nullement été déçue de ne pas être lauréate du prix, déjà très surprise et honorée d’être finaliste pour la parution de mon premier livre papier. Beaucoup dans mon entourage, avaient parié sur moi… Ce sera peut-être pour la prochaine fois, je compte bien retenter ma chance ultérieurement, dès qu’une nouvelle parution se présentera. J’ai gagné une belle campagne média et cela, ça n’a pas de prix.

Au final, j’ai fait des ventes, semé des graines qui germeront peut-être dans les mois à venir, pris des conseils… Ce furent deux jours incroyablement riches. Et pour information, je serai de nouveau en dédicace à la Foire aux Livres jeudi 29 de 14h à 19h aux côtés de Claude Gillot (auteur et président de l’ACAI -Association Comtoise des Auteurs Indépendants). Si vous n’avez pas pu venir me voir ce week-end, ce sera donc une séance de rattrapage. J’enchaînerai ensuite en fin de semaine avec la Bouquimania, qui se tiendra à l’Espace du Sapeur de Lure.

 

Publicités

Une réflexion sur “Salon des auteurs de Belfort (compte-rendu)

  1. En plus du plaisir de voir dans cette docte assemblée Isabelle que je connais bien, il y avait aussi Roger Faindt, un habitué de Damparis.
    Salutations à vous deux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s