Roger Jeanpierre, un héros !


S’il est un héros, un vrai, dans la famille Jeanpierre, c’est bien Roger Jeanpierre, qui était domicilié à Plancher-Bas.

Engagé dans le maquis de la Planche, il fut arrêté avec ses compagnons dans les bois de Grange-le-Bourg le 2 octobre 1944. Ils furent transférés au siège de la Gestapo belfortaine situé à la caserne Friedrich. Après interrogatoires (et sans doute tortures diverses), ils furent condamnés à mort pour actes de terrorisme et fusillés à Banvillars le 10 octobre 1944. Si l’histoire a retenu qu’ils avaient été exécutés par « les Allemands », les archives révèlent que le SS qui supervisait les opérations était Français !

Roger Jeanpierre est mort pour la France dans ce bois de Banvillars, à l’âge de 27 ans. Il était le neveu de mon grand-père Edouard Jeanpierre. Ses engagements contre la barbarie étaient aussi ceux de mon grand-père. Cette tragique histoire (que je détaille dans une nouvelle intitulée « Les derniers jours d’un condamné » (incluse dans mon recueil « Petites et grandes histoires de Franche-Comté ») explique pourquoi j’ai envie de vomir lorsque certains (à l’idéologie proche de celle des bourreaux de l’époque) tentent de faire de la vile récupération.

3 commentaires sur “Roger Jeanpierre, un héros !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :