Qu’elle a bruni, ma vallée !


Quelle est belle ma vallée ! Et pourtant, au pied des Vosges Saônoises, la peste brune s’est répandue à grande vitesse au fil des ans et de sa désindustrialisation. Idem au niveau du canton (dont le chef-lieu, Champagney, est pourtant fier de ses ancêtres qui, au travers d’un cahier de doléances, ont demandé solennellement l’abolition de l’esclavage en 1789). Le vote extrême atteint plus de 60 % dans cette verte contrée.

Au niveau national, voir un Rassemblement National à quasiment 15 % et un Zéro qualifié de 17 % alors qu’il n’est même pas encore candidat déclaré est plus qu’inquiétant. Pour ce que j’entends autour de moi depuis trop d’années, on ne peut plus parler de vote protestataire. Nombreux sont ceux qui votent brun par haine des étrangers, qu’ils soient bougnoules, roms, noirs… ou même simplement bien français, mais pédés (s’ils cumulent, c’est encore pire !), ou encore femmes revendiquant leurs droits à l’égalité. On paie aujourd’hui le prix de trop d’années durant lesquelles nos dirigeants ont passé leur temps à diviser les Français, à attiser les haines et les peurs. Bref, à faire activement la campagne électorale de l’extrême-droite.

Mais que serait la France, quel serait son rayonnement dans le monde, s’il n’y avait eu les Leonardo Da Vinci (italien), Marie et Catherine de Médicis (italiennes), Marie Curie (polonaise), Émile Zola (d’origine italienne), Alexandre Dumas (descendant d’une esclave noire de St Domingue), Pablo Picasso (espagnol), Jean-Jacques Goldmann (issu de parents juifs allemands et polonais)… Dois-je continuer ? La liste pourrait être longue !

Mon patronyme est bien français. Celui de ma mère l’était aussi. Et pourtant… Ma généalogie m’a appris que j’avais des ancêtres flamands et autrichiens (eh oui, pour le nazillon local qui souhaitait voir attribuer le nom de mon grand-père à un square, l’aïeul n’était aussi français de souche qu’il voulait le croire, c’est ballot !). J’ai eu, de plus, l’outrecuidance d’épouser un descendant d’immigré italien… Selon les critères actuels de beaucoup, je suis donc une Française d’origine incontrôlable, qui plus est pornographe littéraire ! Mais, n’en déplaise aux fachos de tout poil, J’EN SUIS FIÈRE !

Parce que le brassage culturel est une richesse immense.
Parce que revendiquer la pureté des origines a une odeur décidément trop putride, malgré le temps qui passe.
Parce que le ventre duquel est sortie la bête immonde n’a jamais été aussi fécond qu’aujourd’hui.

Je ne me tairai pas, même s’il doit m’en coûter un jour. Le prix de la lâcheté serait beaucoup plus lourd à porter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close