Ô luxure – João Ubaldo Ribeiro


Quatrième de couverture Je trouve stupides ou faux-jetons ceux ou celles qui se scandalisent parce que j'ai forniqué, ils ont de ces mots, avec mon frère et mon oncle, sans parler des cousins, beaux-frères et collatéraux. Je me repens de ne pas avoir couché avec mon père, aujourd'hui je le regrette, je suis sûre qu'il... Lire la Suite →

Un site Web propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :